Menu
Panier 0

Actualités

Entretien avec Hélène Honnorat

Publié par Michel Morvan le

Le parcours d'auteure d'Hélène Honnorat a commencé par un saut en parachute (Le dessous du ciel, Buchel-Chastel, sous le pseudo Dominique Piett), et son avant-dernier opus est un éloge de la valise (Sois sage ô mon bagage, Yovana). Entre saut dans le vide et saut dans l'inconnu, voyage dans l'espace et voyage dans le temps, sa vie et son oeuvre, emportées par une écriture vive, sont construites autour du mouvement. Il serait pourtant simpliste de la décrire comme une écrivaine-voyageur, car dans ses ouvrages, Hélène Honnorat ne fait pas que passer. Elle s'installe, construit, crée des liens. Elle ne raconte...

En savoir plus →

Dothraki, Klingon, Na’Vi, Sindarin… Ça vous dit quelque chose ?

Publié par Michel Morvan le

Dothraki, Klingon, Na’Vi, Sindarin… Ça vous dit quelque chose ? Oui, sans doute… Cela évoque pour vous Game of Thrones, Star Trek, Avatar ou Le Seigneur des anneaux ! Car ce sont des langues inventées pour ces œuvres de fiction, des langues qui n’existaient pas avant qu’on ne les fabrique (presque) de toutes pièces pour les besoins de la série ou du film ! Dépayser le spectateur, provoquer un effet d’étrangeté afin d’augmenter son immersion dans un univers fictif, tels sont quelques-uns des objectifs recherchés… Mais l’inconvénient de ces langues construites, bien sûr, est qu’on ne les comprend pas, et que le spectateur, s’il veut...

En savoir plus →

Ce qu’on lui reproche est de l’homme. Le reste est de l’archange et du géant.

Publié par Michel Morvan le

Tout, ou presque, a été dit et écrit sur lui et la France célèbre en 2021 le bicentenaire de sa mort. Il s'agit bien entendu de Napoléon, et la citation est de Victor Hugo.Le moment n’est-il pas propice à se pencher sur le bilan de ses quinze années de règne de celui que l’on décrit comme l’un des personnages préférés des Français ? C’est ce que nous invite à faire Philippe Courroye dans son essai : Accusé Napoléon, levez-vous ! L’empereur à la barre de l’histoire.  S’imaginant dans les fonctions de procureur devant ce tribunal de l’Histoire, l’avocat général Philippe Courroye, dans un réquisitoire...

En savoir plus →

Vous êtes Napoléon Bonaparte

Publié par Michel Morvan le

« Napoléon pouvait s'exclamer : « Quel roman que ma vie ! », mais cela n'a pas suffi à Patrick des Ylouses, qui s'est parfois laissé emporter par son imagination. Mais ce qu'il imagine est fort plausible, et Napoléon a souvent rêvé à ce qu'il ferait en Turquie ou en Amérique... où il n'a jamais pu se rendre.  Et c'est le principal !... Partez donc avec l'Empereur. Attendez-le devant les Tuileries, Schoenbrünn ou « Sans-Souci ». Outre la cohorte des officiers généraux, des membres de l'état-major, des aides de camp, des écuyers, des officiers d'ordonnance, des pages, le piquet de service...

En savoir plus →

Il représente la bêtise triomphante

Publié par Michel Morvan le

Il représente la bêtise triomphante. Il écrase la morale, les règles, les lois, les bienséances, les honneurs, les valeurs, les sentiments. Il écrase aussi l’intelligence, l’art, la beauté. C'est le Père Ubu. Nous le connaissons tous : chef cruel, militaire crétin, État borné, tyran souriant, bandit impeccable, escroc en perruque, minable en tout genre. C’est pourquoi nous l’apprécions. Il est ce que nous refusons, ce que nous ne pouvons dire, et sans doute ce à quoi finalement nous aspirons. Pour accompagner la célèbre pièce d'Alfred Jarry, où la provocation le dispute à la parodie et à la satire, et où...

En savoir plus →